Tandem Créatif et la trace qui reste

Tandem Créatif et la trace qui reste

En 2014-2015, Tandem Créatif, notre projet de médiation culturelle pour la reconnaissance des artistes stigmatisés comme ayant une déficience intellectuelle, célébrait sa 4ème édition. Cet espace d’échanges créatifs, provocateur de rencontres improbables, a rassemblé pendant 9 mois 4 duos d'artistes professionnels et émergents. L'exposition finale s'est déroulée du 30 mai au 7 juin au centre d'artistes autogéré article.

Marven Clerveau, en duo avec Danielle Domon, est un passionné de mode, le croquis affûté et l'inspiration sans limite. Pendant 8 jours, Il présentait "La Robe" qui trônait au milieu du centre d'artiste autogéré, maculée de visages représentants la diversité et les inspirantes différences de l'homme.

Lucila Guerrero est une artiste, auteure et photographe avertie et engagée pour la diversité et la neurodiversité comme elle aime le dire. Elle a collaboré avec Daniel Jodoin pour cette édition de Tandem Créatif dont elle dit qu'elle « admire sa simplicité dans la création, fidèle à sa perception, à son intérieur ».

Tous deux nous livre, en quelques mots, leurs impressions sur les 9 mois de co-création aux côtés de leurs acolytes...

 

— Marven Clerveau

« Tandem créatif m'a donné un rêve que je voulais réaliser depuis longtemps. C'etait une expérience inoubliable et je suis fier d'avoir accompli une oeuvre collective avec Danielle Domon et de l'exposer à la galerie. Je souhaite continuer Tandem Créatif. Ma mère, ma famille et mes entourages sont fiers de moi! »  

     

La Robe et Marven Clerveau, co-créée en duo avec Danielle Domon (c) Exeko  

Marven Clerveau était également l'invité de l'émission « Catherine et Laurent » sur CIBL, le 2 juin 2015. L'artiste émergent, accompagné de la médiatrice-coordinatrice de Tandem Créatif Claude Chapleau-Champagne, nous raconte plus en détails son expérience de création et ses aspirations futures, notamnment devenir créateur de mode.  

 

 

 

— Lucila Guerrero, « Tandem Créatif et la trace qui reste »

« Donnez des crayons à Daniel. Ou des pinceaux et la peinture (les conventionnels ou les numériques). Il va créer. Simplement, fidèle à sa perception, à son intérieur. C'est la qualité de lui que j'ai admirée le plus dans cette merveilleuse expérience d'échange artistique.

Autistes les deux, nous avons nos particularités individuelles mais probablement un esprit semblable, j'ai trouvé très facile de travailler avec lui depuis le premier jour.

Pas besoin de trop de mots quand on crée. On crée le lien humain et l’œuvre en même temps. Des mouvements, une danse, une photo, la musique, même séquence, l'ordinateur, Daniel à son tour, Lucila ensuite. Le rituel a nourri le lien.  

Lucila Guerrero & Daniel Jodoin, un duo complice et créatif (c) Lucila Guerrero  

Dans notre dernière rencontre nous avons parlé de notre expérience en mots :

Par rapport à l'expérience de création : Daniel : Génial, Défi Lucila : Apprendre

Daniel pour décrire Lucila : F (la lettre) Lucila pour décrire Daniel : Découverte

Daniel pour décrire le travail : Familiarité Lucila pour décrire le travail : Inspiration

Daniel pour Lucila : N (la lettre), Dessin Lucila pour Daniel : Authentique

 

Ma gratitude toujours pour Exeko, l'organisme initiateur du projet Tandem Créatif, qui m'a permis de participer. Un projet qui devrait encore continuer. Il s'agit du jumelage d'un artiste professionnel et un artiste émergent, ce dernier ayant été déclaré avec une variation intellectuelle. Nous avons été quatre équipes avec le soutien de médiateurs enthousiastes et respectueux de notre démarche.

L'exposition continue jusqu’au 7 juin à articule. Je remercie aussi l'accueil des merveilleux artistes dans leur local. Le détails dans l'organisation du vernissage et les gens qui sont venus nous encourager. Surtout merci Daniel Jodoin!

La trace reste dans le cœur. »

(Témoignage publié à l'origine sur le blogue de Lucila Guerrero)

 

 

En savoir plus sur Tandem Créatif 4 :

- l'entrevue radio sur CKUT dans l'émission « Art Scene & Heard » : avec le duo d'artistes Danielle Matte - Bismark Villacrés et la médiatrice Claude Chapleau-Champagne

les photos de l'exposition finale sur Flickr

Les masques de Danielle Matte & Bismark Villacrés (c) Exeko

La sculpture de Guillaume Lapierre & Simon Talbott (c) Exeko

 

La Direction générale adhère et porte les valeurs, la mission et la vision d’avenir de l’organisme avec un haut niveau de détermination, d’...

Sous la supervision de la direction générale, le mandat principal est d’assurer le développement, la planification, le déploiement et le suivi de...

Notre CA est composé de 13 administrateurs(trices) (composition actuelle disponible...

Cette question m’a été posée par une jeune dame à la Maison des amis. Ma première réponse, sans réfléchir et à froid, a été : oui, c’est...

  • « By engaging with people on a deep level, we see Exeko reinvigorating individual spirit to rebuild society in a new way. Exeko's work is not about small projects, but about achieving full social inclusion at a systemic level. [...] we believe that Exeko will reach a level of systemic impact with Quebec, Canada and the world within 5-10 years. »

    Elisha Muskat, Executive Director, Ashoka Canada

  • « Its goal? To develop reasoning, critical thinking, logic, and increase citizen participation of these marginalized groups. »

    Caroline Monpetit, Le Devoir (free translation)

  • «  I write my thoughts in my head, not on paper, and my thought is not lost. »

    Participant @PACQ

  • « Why use paper when it is as beautiful as this? »

    One of the co-creator for Métissage Urbain

  • « I Have my own identity ! »

    Putulik, Inuit participant, Métissage Urbain

  • « It is terrible for a society to ignore people with such talent! »

    Hélène-Elise Blais, les Muses about ART and ID projects

  • « Art has the advantage to make people talk about abilities rather than limitations, when confronted with an intellectual disability.  »

    Delphine Ragon, Community Programs Manager, Les Compagnons de Montréal

  • « Over the past few years, we have been seeing more and more high quality productions by people with an intellectual disability who truly are artists.  »

    Julie Laloire @AMDI

  • « Exeko implements creative solutions to several problematic, gives a voice to those we don't hear and hope to the underprivileged. »

    Bulletin des YMCA

  • « Its goal? To develop reasoning, critical thinking, logic, and increase citizen participation of these marginalized groups. »

    Caroline Monpetit, Le Devoir (free translation)

  • « ...empowering the children, and giving them confidence »

    APTN National News

  • « It’s a great program for children to learn about their traditions and to increase their interaction with Elders in the community. »

    Erika Eagle, Social Development Assistant with Waswanipi Brighter Future

  • « We are not higher, we are not lower, we are equal. »

    Simeoni, participant idAction Mobile

  • « Receving is good, but giving is better »

    Participant [email protected]

  • « They're both people. We're not looking enough after people with problems, and mostly with mental health issues. Then we would have more people able to work. »

    Participant, [email protected] Bonneau

  • « What better way to strengthen intergenerational ties? [...] A meeting between peers, a place for expression, learning and recovery »

    Chantal Potvin, reporter at Innuvelle

  • «  I don't know everything, but while reading it, it always bring me one step closer »

    A participant, idAction Mobile

  • «  By engaging with people on a deep level, we see Exeko reinvigorating individual spirit to rebuild society in a new way. Exeko's work is not about small projects, but about achieving full social inclusion at a systemic level. [...] we believe that Exeko will reach a level of systemic impact with Quebec, Canada and the world within 5-10 years. »

    Elisha Muskat, Executive Director, Ashoka Canada

  • «  ...empowering the children, and giving them confidence »

    APTN National News

  • «  I was completely alone today, thanks for talking to me »

    Elie, participant @idAction Mobile

  • «  They're both people. We're not looking enough after people with problems, and mostly with mental health issues. Then we would have more people able to work. »

    Participant, [email protected] Bonneau

  • «  Today, the power acquired through knowledge is more far-reaching than knowledge itself. »

    André Frossard

  • « By engaging with people on a deep level, we see Exeko reinvigorating individual spirit to rebuild society in a new way. Exeko's work is not about small projects, but about achieving full social inclusion at a systemic level. [...] we believe that Exeko will reach a level of systemic impact with Quebec, Canada and the world within 5-10 years.»
    Elisha Muskat, Executive Director, Ashoka Canada
  • « Exeko implements creative solutions to several problematic, gives a voice to those we don't hear and hope to the underprivileged.»
    Bulletin des YMCA
  • « Over the past few years, we have been seeing more and more high quality productions by people with an intellectual disability who truly are artists. »
    Julie Laloire @AMDI
  • « Art has the advantage to make people talk about abilities rather than limitations, when confronted with an intellectual disability. »
    Delphine Ragon, Community Programs Manager, Les Compagnons de Montréal
  • « It is terrible for a society to ignore people with such talent!»
    Hélène-Elise Blais, les Muses about ART and ID projects
  • « I Have my own identity !»
    Putulik, Inuit participant, Métissage Urbain
  • « Why use paper when it is as beautiful as this?»
    One of the co-creator for Métissage Urbain
  • « I write my thoughts in my head, not on paper, and my thought is not lost.»
    Participant @PACQ
  • « Its goal? To develop reasoning, critical thinking, logic, and increase citizen participation of these marginalized groups.»
    Caroline Monpetit, Le Devoir (free translation)
  • « Its goal? To develop reasoning, critical thinking, logic, and increase citizen participation of these marginalized groups.»
    Caroline Monpetit, Le Devoir (free translation)
  • « Today, the power acquired through knowledge is more far-reaching than knowledge itself.»
    André Frossard
  • « They're both people. We're not looking enough after people with problems, and mostly with mental health issues. Then we would have more people able to work.»
    Participant, [email protected] Bonneau
  • « They're both people. We're not looking enough after people with problems, and mostly with mental health issues. Then we would have more people able to work.»
    Participant, [email protected] Bonneau
  • « We are not higher, we are not lower, we are equal.»
    Simeoni, participant idAction Mobile
  • « I was completely alone today, thanks for talking to me»
    Elie, participant @idAction Mobile
  • « Receving is good, but giving is better»
    Participant [email protected]
  • « What better way to strengthen intergenerational ties? [...] A meeting between peers, a place for expression, learning and recovery»
    Chantal Potvin, reporter at Innuvelle
  • «  ...empowering the children, and giving them confidence»
    APTN National News
  • « By engaging with people on a deep level, we see Exeko reinvigorating individual spirit to rebuild society in a new way. Exeko's work is not about small projects, but about achieving full social inclusion at a systemic level. [...] we believe that Exeko will reach a level of systemic impact with Quebec, Canada and the world within 5-10 years.»
    Elisha Muskat, Executive Director, Ashoka Canada
  • « It’s a great program for children to learn about their traditions and to increase their interaction with Elders in the community.»
    Erika Eagle, Social Development Assistant with Waswanipi Brighter Future
  • « ...empowering the children, and giving them confidence»
    APTN National News