Comment se faire entendre ?

Comment se faire entendre ?

Par Sébastien Gratoir,

 

Bénévole pour idAction et idAction Mobile depuis 1 an chez Exeko

 

 

 

 

Cela fait maintenant plusieurs semaines que les médiateurs Daniel et Max ainsi que des bénévoles comme moi, allons à l’Accueil Bonneau pour proposer des rencontres de réflexion autour de sujets philosophiques et sociopolitiques, les fameux ateliers idAction. 
 
Des participants (6-7) fidèles nous retrouvent chaque mercredi matin tandis que d’autres vont et viennent. Le bonheur, la citoyenneté, les besoins, le travail, la manipulation… les sujets sont inépuisables.  
Atelier idAction au parc Mont-Royal Ateliers sur le Mont-Royal (c)Exeko
 
S'est imposé la question de ce que nous pourrions accomplir avec toutes les idées émergentes … l’idée étant de poursuivre nos réflexions en dehors de l’Accueil Bonneau, de sortir, de montrer ce qu’on «produit » ailleurs. Un participant a proposé de créer une plateforme internet pour diffuser leurs œuvres artistiques (musique, peinture, textes, …) et montrer « qu’ils existent » au monde entier. C’est en chantier…  
Mais comment ouvrir nos conversations très enrichissantes à d’autres dehors maintenant? Fin juin, nous proposons une piste et commençons par prendre le son et à filmer les échanges. La fois d’après, un professionnel bénévole donne le montage « compte-rendu » de ce qu’il a pu capter et nous le visionnons ensemble. Nous débattons du fond mais surtout de la forme : la présence du caméscope influence-t-il notre manière de parler ? Y’a-t-il une ligne éditoriale dans le montage ? Est-il fidèle à l’idée exprimée ? Dans tous les cas, cela ne laisse pas les participants indifférents et ils en redemandent ! Ces échanges sont d’ailleurs eux-mêmes filmés par les participants cette fois !   Comment faire entendre sa voix ? Saub teste le matériel à l'Accueil Bonneau..et action! (c)Exeko Histoire de voir ce que cela fait de choisir, couper, éditer… Nous annonçons alors qu’à l’atelier suivant, nous sortirons des locaux pour créer notre « voxpop » dans la rue. Sentiments mélangés de réticence, mais aussi de curiosité, d’enthousiasme avec l’envie de savoir « ce que les gens, le vrai monde, auront à dire ». 
 
Le jour J, après quelques précisions sur les questions qui seront posées, deux groupes partent sous la chaleur dans les alentours de l’Accueil Bonneau accompagnés de professionnels de l’audiovisuel participant généreusement à titre de bénévoles.   Comment faire entendre sa voix ? Sébastien et M.Alexandre en plein vox pop (c)Exeko Le matériel professionnel que les participants ont l’occasion de manipuler, n’est pas discret mais nous donne justement de la crédibilité. À tour de rôle, l’un prend le son, l’autre interviewe et un troisième filme. Pas facile au départ d’oser aborder les passants mais l’aisance arrive… Ce sont finalement des touristes, des commerçants mais aussi d’autres personnes en situation d'itinérance qui sont interviewées. 
 
Voici quelques questions et réponses… 
 
Q : Avez-vous trouvé votre bonheur? Si oui, c'est quoi? 
R : Le bonheur est une quête, quelque chose que l'on cherche sans le trouver complètement.
 
Q : Est-ce que le plaisir doit être une condition au travail? 
R : On nous dit d'aller à l'école, mais on ne nous prépare pas à la réalité du marché capitaliste.
 
Q : En tant que citoyens, quelles sont les valeurs importantes pour vous? 
R : The exact opposite of what Prime Minister Harper is doing.
 
Q : Y a-t-il une différence entre citoyens et indigents? 
R : They're both people. We're not looking enough after people with problems, and mostly with mental health issues. Then we would have more people able to work.
 
 
Les deux groupes se retrouvent et nous débriefons, en cercle, debout, en plein milieu de la place Jacques-Cartier.   Comment faire entendre sa voix ? Debrief au milieu de la Place Jacques Cartier (c)Exeko Tout le monde semble très satisfait, participants, médiateurs comme bénévoles. L’enthousiasme nous pousse à continuer encore et encore. Un participant a exprimé le souhait de poser les questions à des étudiants, de voir quelles sont leurs attentes vis-à-vis de l'avenir. Les échanges sont vraiment allés en profondeur, avec des entrevues riches, des interviewés généreux et des intervieweurs perspicaces. Finalement, cette « plateforme » souhaitée sur internet pour se faire connaître, elle a du sens, mais elle peut aussi et déjà exister localement, juste à quelques mètres de l’Accueil Bonneau, à travers ces simples rencontres entre concitoyens. 
 
La plupart des interviewés ne se doutait pas que nous étions avec un groupe de personnes en situation d’itinérance, présent à quelques mètres d’eux, et furent étonné, très positivement, quand on leur a expliqué le projet. « Le miroir est brisé », conclue un des participants. Au prochain atelier, nous verrons ensemble comment faire un montage, et comment, justement, créer leur ligne éditoriale…
Merci à Luis Molinié, Elie Abouwaked et Thomas Szacka-Marier pour la vidéo, le son, le montage et le prêt de matériel et bien-sûr à M.Alexandre, Saub, Josué, Mike, Jean-Pierre et Richard pour leur audace philosophique!  
À suivre.  
Toutes les photos de [email protected] Bonneau sont sur notre flickr!

exeko.org/idaction  

La Direction générale adhère et porte les valeurs, la mission et la vision d’avenir de l’organisme avec un haut niveau de détermination, d’...

Sous la supervision de la direction générale, le mandat principal est d’assurer le développement, la planification, le déploiement et le suivi de...

Notre CA est composé de 13 administrateurs(trices) (composition actuelle disponible...

Cette question m’a été posée par une jeune dame à la Maison des amis. Ma première réponse, sans réfléchir et à froid, a été : oui, c’est...

  • « By engaging with people on a deep level, we see Exeko reinvigorating individual spirit to rebuild society in a new way. Exeko's work is not about small projects, but about achieving full social inclusion at a systemic level. [...] we believe that Exeko will reach a level of systemic impact with Quebec, Canada and the world within 5-10 years. »

    Elisha Muskat, Executive Director, Ashoka Canada

  • « Its goal? To develop reasoning, critical thinking, logic, and increase citizen participation of these marginalized groups. »

    Caroline Monpetit, Le Devoir (free translation)

  • «  I write my thoughts in my head, not on paper, and my thought is not lost. »

    Participant @PACQ

  • « Why use paper when it is as beautiful as this? »

    One of the co-creator for Métissage Urbain

  • « I Have my own identity ! »

    Putulik, Inuit participant, Métissage Urbain

  • « It is terrible for a society to ignore people with such talent! »

    Hélène-Elise Blais, les Muses about ART and ID projects

  • « Art has the advantage to make people talk about abilities rather than limitations, when confronted with an intellectual disability.  »

    Delphine Ragon, Community Programs Manager, Les Compagnons de Montréal

  • « Over the past few years, we have been seeing more and more high quality productions by people with an intellectual disability who truly are artists.  »

    Julie Laloire @AMDI

  • « Exeko implements creative solutions to several problematic, gives a voice to those we don't hear and hope to the underprivileged. »

    Bulletin des YMCA

  • « Its goal? To develop reasoning, critical thinking, logic, and increase citizen participation of these marginalized groups. »

    Caroline Monpetit, Le Devoir (free translation)

  • « ...empowering the children, and giving them confidence »

    APTN National News

  • « It’s a great program for children to learn about their traditions and to increase their interaction with Elders in the community. »

    Erika Eagle, Social Development Assistant with Waswanipi Brighter Future

  • « We are not higher, we are not lower, we are equal. »

    Simeoni, participant idAction Mobile

  • « Receving is good, but giving is better »

    Participant [email protected]

  • « They're both people. We're not looking enough after people with problems, and mostly with mental health issues. Then we would have more people able to work. »

    Participant, [email protected] Bonneau

  • « What better way to strengthen intergenerational ties? [...] A meeting between peers, a place for expression, learning and recovery »

    Chantal Potvin, reporter at Innuvelle

  • «  I don't know everything, but while reading it, it always bring me one step closer »

    A participant, idAction Mobile

  • «  By engaging with people on a deep level, we see Exeko reinvigorating individual spirit to rebuild society in a new way. Exeko's work is not about small projects, but about achieving full social inclusion at a systemic level. [...] we believe that Exeko will reach a level of systemic impact with Quebec, Canada and the world within 5-10 years. »

    Elisha Muskat, Executive Director, Ashoka Canada

  • «  ...empowering the children, and giving them confidence »

    APTN National News

  • «  I was completely alone today, thanks for talking to me »

    Elie, participant @idAction Mobile

  • «  They're both people. We're not looking enough after people with problems, and mostly with mental health issues. Then we would have more people able to work. »

    Participant, [email protected] Bonneau

  • «  Today, the power acquired through knowledge is more far-reaching than knowledge itself. »

    André Frossard

  • « By engaging with people on a deep level, we see Exeko reinvigorating individual spirit to rebuild society in a new way. Exeko's work is not about small projects, but about achieving full social inclusion at a systemic level. [...] we believe that Exeko will reach a level of systemic impact with Quebec, Canada and the world within 5-10 years.»
    Elisha Muskat, Executive Director, Ashoka Canada
  • « Exeko implements creative solutions to several problematic, gives a voice to those we don't hear and hope to the underprivileged.»
    Bulletin des YMCA
  • « Over the past few years, we have been seeing more and more high quality productions by people with an intellectual disability who truly are artists. »
    Julie Laloire @AMDI
  • « Art has the advantage to make people talk about abilities rather than limitations, when confronted with an intellectual disability. »
    Delphine Ragon, Community Programs Manager, Les Compagnons de Montréal
  • « It is terrible for a society to ignore people with such talent!»
    Hélène-Elise Blais, les Muses about ART and ID projects
  • « I Have my own identity !»
    Putulik, Inuit participant, Métissage Urbain
  • « Why use paper when it is as beautiful as this?»
    One of the co-creator for Métissage Urbain
  • « I write my thoughts in my head, not on paper, and my thought is not lost.»
    Participant @PACQ
  • « Its goal? To develop reasoning, critical thinking, logic, and increase citizen participation of these marginalized groups.»
    Caroline Monpetit, Le Devoir (free translation)
  • « Its goal? To develop reasoning, critical thinking, logic, and increase citizen participation of these marginalized groups.»
    Caroline Monpetit, Le Devoir (free translation)
  • « Today, the power acquired through knowledge is more far-reaching than knowledge itself.»
    André Frossard
  • « They're both people. We're not looking enough after people with problems, and mostly with mental health issues. Then we would have more people able to work.»
    Participant, [email protected] Bonneau
  • « They're both people. We're not looking enough after people with problems, and mostly with mental health issues. Then we would have more people able to work.»
    Participant, [email protected] Bonneau
  • « We are not higher, we are not lower, we are equal.»
    Simeoni, participant idAction Mobile
  • « I was completely alone today, thanks for talking to me»
    Elie, participant @idAction Mobile
  • « Receving is good, but giving is better»
    Participant [email protected]
  • « What better way to strengthen intergenerational ties? [...] A meeting between peers, a place for expression, learning and recovery»
    Chantal Potvin, reporter at Innuvelle
  • «  ...empowering the children, and giving them confidence»
    APTN National News
  • « By engaging with people on a deep level, we see Exeko reinvigorating individual spirit to rebuild society in a new way. Exeko's work is not about small projects, but about achieving full social inclusion at a systemic level. [...] we believe that Exeko will reach a level of systemic impact with Quebec, Canada and the world within 5-10 years.»
    Elisha Muskat, Executive Director, Ashoka Canada
  • « It’s a great program for children to learn about their traditions and to increase their interaction with Elders in the community.»
    Erika Eagle, Social Development Assistant with Waswanipi Brighter Future
  • « ...empowering the children, and giving them confidence»
    APTN National News