SAISON #1

sept 2014 - sept 2015
 

En savoir plus : le dossier de presse de la 1ère saison (2014-2015)


 

IDACTION INVISIBLE 

Pas si inaperçu que ça. En instaurant une grève de la faim, Kena Molina et ses comédiens ont provoqué le débat entre citoyens. 100 personnes abordées dans la rue ont ainsi choisi d'adhérer, de critiquer, d'exposer leurs avis, de partager leurs visions quant aux vastes revendications des citoyens grévistes. Avec son micro et au travers de son rôle de journaliste, Kena était l'entremetteuse de cet épisode de considérations civiques.

En savoir plus :

 


 


ESPACE PUBLIC, ESPACE PRIVÉ 

Où es-tu, là, tout de suite, maintenant? L’artiste Emily Laliberté recueille les réflexions des participants sur leur perception personnelle de l’espace. « Est-ce qu’il y a un lieu dans l’espace public qui revêt pour toi un caractère privé? ». La discussion est lancée. A partir des témoignages, Emily réalise des cartes postales multimédias - texte, dessin, photos et même vidéos via des codes QR - qui reprennent un fragment de vie des participants. Sur une face, l’espace public ; sur l’autre, l’espace privé. À la fin, les participants redistribuent les cartes dans la rue aux passants pour échanger et créer de la mixité sociale. Alors, où es-tu, là, tout de suite, maintenant : espace public ou espace privé?

En savoir plus :


 


 

 

CHEZ SOI IDÉAL 

“Même qu'on se dit souvent qu'on aura une maison, avec des tas de fenêtres, avec presque pas de murs, et qu'on vivra dedans, et qu'il fera bon y être, et que si c'est pas sûr, c'est quand même peut-être” chantait Jacques Brel. Chez soi idéal, c’est un peu ça. Imaginé par deux architectes professionnelles, Suzanne Doucet et Colleen Lashuk, c’est avant tout l’idée selon laquelle chacun a le droit de laisser voguer son imaginaire et de rêver à sa maison, à son tipi, à son igloo, à son refuge... Les idées et dessins de son “home” parfait sont ensuite transformés en maquette par les participants. 

En savoir plus :


 

 
 

UN ÉTÉ AU SQUARE CABOT 

3 artistes, 3 résidences, 3 démarches artistiques. En rénovation pendant deux ans, le Square a rouvert ses portes le 8 juillet 2015, les camions laissant leur place à une cohorte d'artistes inclusifs pendant l'été. Ainsi, 3 résidences ont alors vu le jour pour interpeller les passants : "De fil en aiguilles" (Élise Hardy), "Fruits du jour" (Soufia Bensaïd) et "Liaisons improbables" (Nicolas Rivard). L'enjeu? Tisser des liens avec les passants et créer une mixité sociale avec les usagers du Square, notamment des personnes en situation d'itinérance et les patients Autochtones du Module du nord québécois, situé à proximité.

En savoir plus :

 

VOIES DU HASARD

Le hasard fait bien les choses : l'artiste Frédéric Péloquin a co-créé 4 oeuvres avec plus de 400 participants! À l'aide de voitures téléguidées auxquelles des marqueurs étaient fixés, les artistes-d'un-jour ont d'abord fait l'esquisse d'une figure particulière dont les traits ont au fur et à mesure été discutés, choisis puis peinturés. Le résultat : des mozaïques flamboyantes et riches de la diversité sociale et culturelle des rues de Montréal. 

En savoir plus :

 


 

SAVOIRS PARTAGÉS

Un musée mobile, ça ne court pas les rues. Avec cette initiative de l'anthropologue Marie-Pierre Gadoua et de l'artiste Mathieu Riel, ce sont plusieurs objets traditionnels autochtones des collections du Musée McCord qui ont été présentés à différents curieux. Parce que tout objet est le résultat d'événements historiques, d'échanges et de savoirs-faire spécifiques, ces rencontres muséales atypiques ont été l'occasion d'aller à la source de savoirs cachés, et d'ouvrir la discussion sur l'identié culturelle, son évolution et sa portée dans notre société aux cultures aussi riches que variées.

En savoir plus :

 



 

DE L'OMBRE À LA LUMIÈRE 

Et la lumière fut. Marie-Noël Vanasse, graphiste, a créé un petit bijou technologique encore peu connu du grand public : c’est le Tagtool, un instrument visuel performatif utilisé sur scène et dans la rue. Avec l’aide d’Alessia de Salis, médiatrice et comédienne, le Tagtool est utilisé comme un lieu de rencontre qui brouille les frontières entre les inégalités des classes et des cultures, pour que tout le monde ait accès à l’art. Comment ça marche? Un premier artiste dessine sur une tablette, puis un second artiste est chargé d’animer le mouvement du dessin (on parle aussi de “dessin en direct” ou “live drawing”). Le tout est projeté sur une façade afin de mettre en lumière un édifice ou un quartier et interagir avec les passants et les participants. Une résidence artistique à découvrir les mercredis soirs 15 et 22 avril en partenariat avec le Quartier des spectacles de Montréal

En savoir plus :

 


 

OH CROW!

Le 21 juin ne marque pas seulement le début de l'été, c'est aussi la Journée nationale des peuples autochtones au cours de laquelle les communautés célèbrent la puissance du soleil, source de vie et d'énergie. Pour l'occasion, une oeuvre murale a été réalisée pour le Jardin des Premières-Nations. Inspirée du conte de Terres de Trickster « Oh Crow! », La murale a été réalisée par Frédéric Péloquin (création visuelle), Geronino Inutiq (création sonore) et plus d'une centaine de Montréalais-es à l'aide de voitures télécommandées  comme la résidence Voies du Hasard. Le résultat final est un mélange coloré surprenant : à découvrir au Jardin des Premières-Nations pendant une année jusqu'en juin 2016!

En savoir plus :

 

 

 

La caravane fait appel à la créativité de tous, pourquoi pas la vôtre? 

Contactez Dorothée de Collasson. Nous avons hâte d'explorer avec vous une nouvelle initiative citoyenne alliant le créatif au réflexif!

Partenaires du projet • Project's partners