Blog

L'actualité d'Exeko, de ses programmes et projets, de ses nouvelles collaborations et coups de coeurs, vue par quelques membres de son équipe. 

- 3 articles par semaine -

"Un été de Trickster  - My Summer with Tricksters"

C'est un jeudi soir, au Legion Hall de Kahnawake, que les 20 jeunes participants du Drama Summer Camp de Trickster@Kahnawake ont présenté leur spectacle devant leur communauté. Une centaine de personnes, des familles et amis des jeunes se sont déplacés pour voir l'aboutissement de 8 semaines d'ateliers mêlant des activités Trickster et culturelles Mohawk.

Nous étions quelques uns de l'équipe Exeko à aller voir les jeunes en spectacle. Plusieurs dans la salle étaient émus et on ressentait de l'émerveillement. de la fierté, de la joie, des rires et beaucoup d'enthousiasme!

Bravo aux jeunes pour leur beau spectacle! Un grand merci au Kahnawake Shakotiia'takehnhas Community Services d'avoir permis ce projet et à toute l'équipe du projet, Alessia, Jani, Rain, Brooke, Terry, Terry Y. et Kyle pour leur dévouement!

Notre chère Rain, Wahsontano:ron McGregor-Yuan, membre de l'équipe et Summer student a voulu témoigner de son expérience et nous laisse un petit mot...

"L’été que j’ai passé avec le KSCS Drama Camp / Trickster a été une expérience du tonnerre. Comme dans tous les camps d’été, il y a des hauts et des bas, les participants étaient parfois difficiles mais avec le temps tout ce monde est devenu comme ma famille. 

Je suis partie en voyage d’affaires au milieu et je me suis rendue compte que non seulement je manquais à mes collègues et aux participants, mais aussi que j'ai pu apporter mes connaissances sur le Traité 4 tout en en apprenant davantage sur ma propre culutre iroquoise. 

Au début je ne savais pas si nous allions faire un beau spectacle, j’étais confuse... Mais j’ai adoré le résultat. Le programme Trickster ouvre vraiment l’esprit créatif et l’imagination des participants, tout comme leur estime personnelle. J’aimerais remercier Terry McComber, Kyle Zachary, Brooke Deer, Jani et Alessia pour cette fantastique expérience, culturellement enrichissante."


© Exeko

The 20 Youth participants of the Drama Summer Camp Trickster@Kahnawake presented their show in front of their community at the Legion Hall of Kahnawake on a Thursday evening. Friends, families and community members we reunited to see the result of a 8 weeks project mixing cultural and Trickster workshops.

We were a few from the office to go to Kahnawake for the show. People in the audience were moved and we could feel wonder around. Pride, joy, laughs and a good deal of enthusiasm  : that’s what we found!

Congratulations to the youth for this beautiful show! Many thanks to Kahnawake Shakotiia'takehnhas Community Services for supporting this project; many thanks as well to those who made it happen : Alessia, Jani, Rain, Brooke, Terry, Terry Y. And Kyle. 

Our dear Rain, Wahsontano:ron McGregor-Yuan, member of the team and summer student, wanted to share her experience. Here are her words :

" My summer with the KSCS Drama Camp/Trickster Program was a whirlwind experience. There were ups and downs as with every summer camp. The participants at times were difficult to work with but in time they became like a family to me.

I went on a business trip in the middle of the summer and not only did I find out how much all my co-workers and the participants missed me, but I also got to bring back some cultural teachings and knowledge from the native people in Treaty 4 territory as well as enhance my own knowledge of my Iroquois culture.

At first I didn’t know if we were going to perform a good show and I had no idea what was happening. Yet in the end I loved the result. The Trickster Program really opened up the participant’s creativity and imagination as well as their self-esteem. I would like to thank Terry McComber, Kyle Zachary, Brooke Deer, Jani and Alessia for this wonderful and culturally enriching experience."

 

© Exeko
 

http://exeko.org/trickster

 

Le tipi philosophique

Les 23 et 24 août 2014, la gang de la Maison Tangente accompagne généreusement Alexandra et William, médiateurs idAction, à une sortie au coeur de la Mauricie où nous aurons la chance de vivre l'expérience de dormir dans un tipi sur le site du Refuge du Trappeur.

C'est une deuxième sortie dans les bois pour l'équipe de Tangente et idAction, la nature et l'éloignement de la ville offrant un cadre idéal pour la réfléxion critique et sociale. Revoyez en images et en mots la sortie du printemps 2013.

La gang de Tangente, une partie, que nous accompagne en nature cette fin de semaine ! (c) Exeko

Les participants de cette édition 2014 sont déjà outillés de questions de Vox Pop qu'ils ont élaborées en atelier lundi dernier. Nous avons parcouru le quadrilatère des rues Valois, Adam et Ste-Catherine dans le quartier d'Hochelaga-Maisonneuve. Les participants ont été très enthousiastes avec notre approche qui se veut comparative car les mêmes questions seront posées aux personnes rencontrées sur la route, à Shawinigan et autres villes et villages de la Mauricie. Quel est le repas préféré des gens ? Parlent-ils plusieurs langues ? Qu'est-il important d'apprendre dans la vie ? Et s'ils pouvaient changer quelque chose dans la société, qu'est-ce que ce serait ?

Clevans et Shanice - équipe du tonnerre pour le Vox-Pop dans le quartier d'Hochelaga-Maisonneuve (c) Exeko

Pensez-vous que les réponses différeront entre un quartier de Montréal à l'autre et entre une ville du Québec à l'autre ? L'analyse sociale qui découlera de notre Vox Pop exhaustif vous sera partagé ainsi que les découvertes et réflexions nées de cette fin de semaine en nature et en immersion culturelle dans les habitations traditionnelles de nations autochtones du Québec.

http://exeko.org/idaction

 

Les bibliothèques inclusives ouvrent leurs portes

Par Claire Lattier & Vinciane Anthonioz, agentes de projets.

...AU BUREAU...

Vendredi 18 juillet dernier était organisée une des premières grandes journées efficaces dédiées au projet des Bibliothèques Inclusives, projet d’accessibilité culturelle initié dans plusieurs refuges de Montréal depuis le printemps 2013.

Ce dernier étant en pleine expansion, la journée a commencé par une petite séance d’information menée par Claire Lattier et Émilie Chabot sur la naissance du projet, le développement du réseau des bibliothèques et le rôle des bénévoles dans ce projet, en particulier celui des futurs référents sur les différents points relais. Cette présentation a été suivie par quelques minutes de brainstorming avec nos bénévoles, dont les échanges permettent d’évoluer et d’envisager collectivement de nouvelles pistes pour le futur, et de consolider le présent. Nos formidables bénévoles ont su montrer leur motivation et donner leurs idées pour soutenir ce projet. 

© Exeko

Puis, place au tri de livres! Après avoir fait chauffer nos méninges, il est temps de passer à l’action. Les bénévoles se répartissent naturellement en deux équipes : une se lance dans le déménagement des bibliothèques vers l’entrepôt, pendant que l’autre s’attaque au tri. Les livres sont étiquetés, tamponnés, et acheminés vers l’entrepôt avec une rapidité remarquable. 

© Exeko

Il règne une atmosphère particulièrement détendue et agréable. On se rencontre, on  jase, on rit, on commente les livres.

Le temps passe à une allure folle et on en oublierait même l’heure du lunch!

D’une heure à une journée donnée au projet, les bibliothèques continuent de se remplir tout au long de ces journées grâce à l’énergie de tous les bénévoles présents. À tous, un grand merci!

 


...SUR PLACE...

Le Club de lecture de la Maison du Père a pour sa part apprécié les nouveaux arrivages, venus nourrir ces insatiables lecteurs ! Décryptage des derniers best-sellers (pas terrible, Dan Brown nous informe André), revue de la dernière sortie culturelle à la rencontre de Jean-Paul Daoust, poète québécois, les avis d’André, Patrick et Marie-Mathilde me font voyager entre Gabriel Garcia Marquez et les récits fantastiques de Guillermo Del Toro, m’arrêtant sur la vie de Simone de Beauvoir. Je me sens chanceuse d’être accueillie dans ce club plutôt intime, en toute simplicité avec mon seul livre à la main. Derrière nous, les bibliothèques d’Exeko n’ont pas désemplies. Elles sont mêmes agrémentées de livres venus d’un peu partout, principalement des participants ou de donations aux refuges. André y dépose également les livres qu’il a terminés de lire, même neufs. Un livre est, dit-il, fait pour être partagé.

Les bibliothèques ont donc fières allures, comme dans beaucoup d’autres refuges, elles sont l’effort de beaucoup de monde : participants et intervenants communautaires, qui font en sorte de maintenir l’ordre parmi les titres, respecter les emprunts de chacun et participer au développement d’une forme d’autogestion des stocks propre à chaque lieu. Tatiana, du PAS de la Rue, nous fait donc savoir, en riant, que les participants n’ont pas manqué de lui rappeler que "Tu peux pas te servir comme ça ici, tu dois faire comme tout le monde et réserver."

L’animation des bibliothèques auprès de nos participants vous intéresse ? Vous voulez y participer? Inscrivez-vous et rejoignez la formidable équipe des bénévoles! 

© Exeko

À noter que la prochaine grande journée efficace spéciale tri de livres aura lieu ce vendredi 22 août ! Tous les bénévoles sont les bienvenus pour venir nous aider à trier les livres. C’est tous les vendredis entre 10h et 15h ! 

Toutes les infos sur notre projet de culture inclusive bientôt en ligne sur notre site web! 

Vous êtes intéressé par le projet et souhaitez vous impliquer comme bénévole? C'est par ici

Puisqu'ils représentent plus de la moitié de la diversité culturelle du monde...

L’Organisation des Nations Unies pour l’éducation, la science et la culture (UNESCO) estime entre 370 à 500 millions le nombre d’Autochtones, représentant « plus de la moitié de la diversité culturelle à travers le monde » et à l’origine de quelques 7000 langues vivantes.

Chaque année, le 9 août, il s’agit de faire découvrir la diversité de ces peuples et sensibiliser sur la reconnaissance de leurs droits en soulignant la première réunion du Groupe de travail des Nations Unies sur les populations autochtones, qui a eu lieu 9 août 1982. Ce groupe de travail a rédigé la Déclaration des Nations Unies sur les droits des peuples autochtones (DNUDPA) qui vise à prendre position et rappeler leurs droits sur des enjeux spécifiques particulièrement leur droit à l’autodétermination, à leur spiritualité, à leur langue, aux terres, aux territoires et aux ressources.

C’est aussi dans cette optique que les Nations Unies organisent la première Conférence mondiale sur les peuples autochtones les 22 et 23 septembre prochains, une occasion de partager les perspectives et les meilleures pratiques sur la réalisation de leurs droits.

De même, le Forum social des peuples qui se tiendra du 21 au 24 août à Ottawa sera un espace ouvert de débats et d’échanges, la libre expression d’idées et de propositions pour des changements. La solidarité, particulièrement dans le respect des droits des peuples autochtones sera à l'honneur.

Alexandra en pleine discussion avec un participant d'idAction Mobile © Exeko 

Riches, multiples, les peuples autochtones sont bien souvent méconnus ou, quand ils le sont, c’est principalement sous l’angle d’enjeux et de problématiques. Et pourtant, ce n’est pas que ça, un sombre tableau noir. Leur créativité et leurs initiatives sont bien vivantes et s’inscrivent tant dans la valorisation de la tradition que par un vent de modernité et de résilience.

À Exeko, nous reconnaissons la confiance que nous offrent les Autochtones dans nos programmes, qui est à chaque fois l’occasion de créer des ponts entre plusieurs cultures.

Ainsi, l’exposition Métissage Urbain a été inspirée des rencontres et initiatives créatives d'idAction Mobile, notre caravane philosophique et culturelle. L’idée était d’initier les personnes autochtones en situation d’itinérance à l’art contemporain et à sa pratique dans une optique d'échange créatif à double sens.

Héritage, 2013 @exeko. Une co-création de Stéphane Dionne et les participants de Métissage Urbain.

idAction, en collaboration avec le Projet Pikwadin et la communauté de Kanehsatake, a accompagné les jeunes à faire revivre la radio communautaire.

Les jeunes et l'équipe Trickster préparent activement le prochain spectacle à Kahnawake, belle conclusion pour le Drama Summer Camp.

C'est également le Musée d'art contemporain de Montréal qui a mis en lumière l'année passée la nouvelle génération d'artistes dans le cadre de Beat Nation, Art, hip-hop et culture autochtone.

© Skeena Reece (Tsimshian, Gitksan, Cree, Metis), artiste multi-disciplinaire.

 

Exeko souligne la Journée internationale des peuples autochtones, l'occasion de reconnaître la contribution remarquable des Autochtones à l’identité canadienne par leur culture, leurs traditions et leurs connaissances.