Trickster: raconte-moi ta langue

Par Yann Allard Tremblay

| For English version click here |

 

Depuis plusieurs années, la communauté de Nutashkuan accueille le projet Trickster. Cette année, nous y retournons avec un nouveau projet: Trickster: Raconte-moi ta langue, auquel des jeunes de la 5e et 6e année de l’école Uauitshitun participeront du 28 novembre au 9 décembre.

Le projet Trickster: Raconte-moi ta langue reprend essentiellement la forme et les activités du projet Trickster, mais vise à intégrer dans ses activités l’apprentissage et la transmission des langues autochtones. Ceci est accompli grâce à la participation active d’instructeur.e.s culturel.le.s et linguistiques de la communauté au projet. Dans le cadre du projet, les jeunes sont appelés à prendre part à des ateliers éducatifs, ludiques et créatifs qui se concentrent autour de la transmission de contes ancestraux par des aînés et des instructeur.e.s de leur communauté. Les jeunes s’exerceront dans la langue innue en s’appropriant les éléments des contes et en les réinterprétant par le biais d’une présentation à leur communauté.

Nutashkuan est la première communauté où nous déployons le projet Trickster: Raconte-moi ta langue.

Dans les prochains mois, le projet se tiendra également dans trois autres communautés autochtones, chacune vivant une réalité linguistique différente: une communauté crie, une communauté anishinabe et une communauté kanien'kehá:ka. Au final, le projet Trickster: Raconte-moi ta langue sera un processus de coapprentissage avec ces quatre communautés autochtones. Nous offrons les outils de la médiation intellectuelle pour travailler en collaboration avec les instructeur.e.s linguistiques des communautés afin d’identifier de bonnes pratiques et activités facilitant et contribuant à la transmission et l’apprentissage des langues autochtones.

À la fin du projet, nous rendrons accessible un guide qui recueillera ces bonnes pratiques et activités, qui les présentera d’une manière à ce que les membres des communautés puissent se les approprier et les utiliser. On y trouvera notamment les principales étapes de réalisation d’une activité et des stratégies et des techniques d’animation. Ce guide sera disponible en ligne et en format papier.

 

(cred)Sarah Bengle pour Exeko - Trickster@MTL

 

Ce projet est mis de l’avant et encadré par le Comité Ad Hoc Autochtone. Ce comité est composé de Alan Harrington, fondateur de Red Urban Project; Moe Clark, artiste multidisciplinaire; Widia Larivière coordinatrice jeunesse, Femmes Autochtones du Québec, cofondatrice, Idle No More Québec, cofondatrice, Mikana; Nadia Duguay, cofondatrice et codirectrice générale, Exeko; François-Xavier Michaux, cofondateur et codirecteur général, Exeko; Joël Basile, membre invité au siège inclusif.

Un grand merci à l'École Uauitshitun et au Centre de santé Tshukuminu Kanani pour leur accueil.

 

Ce projet a été rendu possible en partie grâce au gouvernement du Canada.

Nous reconnaissons également le soutien financier de la Fondation Marcelle et Jean Coutu.


 


 

For many years, the community of Nutashkuan hosts Trickster projects. This year, we are returning with a new project: Trickster: Raconte-moi ta langue, to which young participants from the 5th and 6th grade of Uauitshitun school will take part from the 28th of November to the 9th of December.

 

The project Trickster: Raconte-moi ta langue essentially reproduces the structure and activities of the Trickster project, but aims to integrate in its activities the learning and the transmission of indigenous languages. This is made possible thanks to the active participation in the project of cultural and language instructors from the community.

During this project, young participants will be invited to take part in various educational, recreational, and creative workshops focusing on the transmission of stories by elders and cultural instructors of their community. They will get the opportunity to practice elements of the Innu language in making the stories their own and in reinterpreting them. At the end of the project, it is expected that the young participants will present the result of their activities to their community.

Nutashkuan is the first community where this project will be hosted. In the next few months, this project will also be held in three other indigenous communities, each with its own linguistic realities: a Cree, an Anishinabe and a Kanien'kehá:ka community. In sum, Trickster: Raconte-moi ta langue will be a process of co-learning with four indigenous communities. We offer the tools of intellectual mediation to work in collaboration with the language instructors of the communities so as to identify good practices and activities that can contribute to the transmission and learning of indigenous languages. At the end of the project, we will make accessible a guide that will collect these good practices and activities, and that will present them such that the members of the communities may appropriate and use them. This guide will present the main steps for realizing an activity and tips for animating these activities. The guide will be made available online and in a printed format.

 

(cred)Exeko - Trickster @Natashquan

 

This project is presented and monitored by the Comité Ad Hoc Autochtone. The members of this committee are: Alan Harrington, founder of Red Urban Project; Moe Clark, multidisciplinary artist; Widia Larivière, Youth Coordinator, Femmes Autochtones du Québec, cofounder, Idle No More Québec, cofounder, Mikana; Nadia Duguay, cofounder and general codirector, Exeko; François-Xavier Michaux, cofounder and general codirector, Exeko; Joël Basile, invited member on the inclusive seat.

 

Many thanks to l’École Uauitshitun et to the Centre de santé Tshukuminu Kanani for their warm welcome and support.

 

This project has been made possible in part by the Government of Canada.

We also acknowledge the financial support of the Fondation Marcelle et Jean Coutu.