Nutashkuan, il fait bon se retrouver!

Si tu roules encore et encore sur la 138, tu arrives, presque à bout de route, à la charmante Natashquan. Bien connue pour sa mer, ses paysages, son patrimoine et ses charmantes maisons colorées. Elle est pittoresque la Natashquan, mais à quelques mètres de là, longeant la mer se trouve Nutashkuan, une communauté innue qui veille sur le bout de la Côte-Nord. Entre Nustashkuan et Trickster, c’est loin d’être une nouvelle histoire, c’est la cinquième fois qu’une équipe se fait accueillir chaleureusement par cette magnifique communauté.

Cette fois, c’est Manu, Cyril et Jani qui débarquent pour 3 semaines afin de créer un spectacle avec les jeunes, mais aussi partager et échanger des outils d’animation, médiation, cirque, théâtre et création, dans le but d’une formation à l’approche Trickster. Pour Manu, c’est sa quatrième visite et Cyril sa deuxième, on retrouve de vieux amis.

Déjà entrée dans l’école, l’équipe se fait saluer et  reconnaître autant par le personnel que les adolescents. Une traversée de corridor se résume à plusieurs highfives, des sourires, des rires et des questions à savoir où sont Anne et Lili, les artistes-médiatrice de l’an passé. Tout le monde se souvient et autant pour les Tricksters que les jeunes, c’est une joie de se retrouver.

(c) Exeko

Ce n’est pas avec les jeunes que nous commencerons notre aventure, mais avec des professeurs, intervenants en loisirs et anciens participants qui souhaitent en apprendre plus sur l’approche, les jeux, les techniques d’animation et « le pourquoi du comment du quessé » d’un Trickster. Avec eux, on joue, on rie, on leur fait vivre un atelier vitesse grand V en leur partageant, en toute transparence, les raisons des jeux choisis et de la manière de les animer. Déjà, l’équipe revient à son camp de base, la tête pleine de nouvelles idées et d’apprentissages. Le projet de formation étant un pilote, les participants sont nos phares dans cette expérience.

En pleine formation Trickster! (c) Exeko

Enfin, mercredi, on rencontre une quinzaine de jeunes qui savent très bien ce qu’ils sont venus faire avec nous.

(c) Exeko

« On joue au chasseur innu !?! »

« On fait du trapèze !?! »

« T’es qui toi ? »

« Toi, qu’est-ce que tu vas nous apprendre ? » (Très bonne question, j’avoue que celle-ci m’a laissée bouche bée !)

« C’est quand le spectacle ? »

« Je peux faire du diabolo ? »

« Moi j’étais dans le spectacle l’an passé, tu me reconnais ? »

(c) Exeko

Ce qu’il y a de magique c’est qu’il reste encore deux semaines. Deux semaines de magnifiques rencontres. Deux semaines à travailler avec les jeunes, mais aussi les enseignants et le personnel de soutien de l’école qui nous épaulent merveilleusement. Sans eux, rien ne serait possible. Participants à la formation, ils nous apprennent continuellement sur les jeunes, sur leurs techniques, sur la communauté, sur nous-mêmes et bien plus encore. Ces deux semaines promettent d’être riches en rencontres, partages et échanges. Nutashkuan, encore une fois, tu nous charmes et fais grandir les projets.

Cynthia s'amuse avec le tissu! (c) Exeko

Un grand merci à l'École Uauitshitun et au Centre de santé Tshukuminu Kanani pour leur accueil.

Merci aussi à la Fondation Québec Jeunes, Telus Rimouski et au Secrétariat des affaires autochtones pour leur soutien financier au projet.

Pour en savoir plus sur Trickster, c'est ici!