Blog

L'actualité d'Exeko, de ses programmes et projets, de ses nouvelles collaborations et coups de coeurs, vue par quelques membres de son équipe. 

- 3 articles par semaine -

Maximum Degree / Degré Maximum

Par Maxime Belliard, agent de projet (tout juste arrivé) pour 6 mois

Des petits bolides radiocommandés tractant des feutres, une église, des pinceaux,  une van, des livres, de la peinture. Pis aussi de la grêle,  de la kombucha et des anges. Mais surtout, surtout de la couleur, beaucoup de couleur ! Voilà en quelques mots le résumé d’un premier embarquement à bord d’Idaction Mobile.

Tout commence par un « bienvenue à bord » lancé par Fred et Matthieu, les deux capitaines du jour.

Premier stop au Centre d’Amitié Autochtone, distribution de stylos, de cahiers de dessins, de magazines et même de lunettes de lecture.

Et voilà qu’un téléphone sonne, Idaction Mobile est attendue à « Open Door ». Arrivée sur place 20 minutes plus tard. Une dizaine de personnes s’approchent de la van. On fait alors la rencontre de Daniela, qui attendait le passage de la gang. Elle nous dit qu’elle a entendu parler du projet depuis son Liban natal. Elle explique aussi qu’elle vient d’arriver à Montréal et qu’une des première choses qu’elle souhaitait faire ici était de venir aider sur le terrain. « Bienvenue à bord Daniela» !

La barbe du Yéti (C) Exeko

Pendant ce temps Fred installe l’œuvre du jour, entamée les sessions précédentes. Mission: compléter ce puzzle graphique imaginé par les participants en y ajoutant sa touche personnelle. Compétence requise : savoir tenir un pinceau !

A chacun son arme (petit, moyen ou gros pinceau), à chacun ses munitions (bleu, vert, blanc, brun…) et à chacun sa cible. On se penche sur l’œuvre, parfois on relève la tête et on sourit au voisin parce qu’on réalise qu’il est en train de  faire la même chose que nous, mais que lui, il utilise une technique différente. Alors on s’essaie à sa méthode avec une nouvelle couleur.  

On rencontre R. Ce qu’il aime c’est dessiner des anges, il a une vision personnelle mais néanmoins touchante de la peinture. Sorte de « degré maximum » de l’art. A., lui, il semble comme aspiré la mosaïque. A. n'en est pas à son premier coup de pinceau, il veut même nous suivre jusqu’au prochain arrêt. Parce que très vite, la van va devoir mettre les voiles direction Place Des Arts.

Marine (C) Exeko

C’est un tout autre univers maintenant. Le monde des anonymes où tout le monde se croise sans vraiment de connaitre ni se regarder. Pourtant ils vont très vite avoir un point commun…Difficile de passer à côté de ce patchwork de couleurs. La marche est infime entre le « qu’est-ce que c’est ? » et le « qu’est-ce que je fais ? ». Ils auront été 70 à avoir franchi le gap ce jour-là.

Au soleil, la foule se rassemble (c) Exeko

15h. Voilà qu’il est déjà temps de remballer, difficile pour certains d’arrêter de peindre mais on promet de les tenir informés une fois l’œuvre finalisée. On dit à bientôt à Daniela, on grimpe à bord, on ferme les portes et c’est seulement maintenant qu’on réalise  que le « bienvenue à bord » n'était pas anodin. Qu’une virée à Montréal à bord d’Idaction Mobile c’est un vrai voyage dans le cœur dans gens. 

Découvrez toutes les photos de Voies du Hasard ! Cet après-midi, venez rejoindre l'équipe pour la dernière séance de création et apporter votre touche aux alentours de la place des Arts et du quartier des spectacles.

Trickster@Montréal ou le bruit des arbres

Trickster@MTL a entamé sa route et ce, depuis maintenant 3 semaines. Cette année, l’équipe s’agrandit et ce n’est pas moins d’une dizaine d’artistes invités qui se joindront ponctuellement aux jeunes pour mettre sur pieds un spectacle basé sur La légende des arbres de Véronique Thusky.

Accueil du groupe au Jardin des Premières-Nations (c) Exeko

C’est au Jardin Botanique, plus précisément dans le Jardin des Premières-Nations que la première rencontre a eu lieu. Les jeunes ont pu suivre Véronique aux travers des sentiers bordés des arbres vedettes de sa légende. Entre quelques frissons, causés par l’automne qui se pointait le bout du nez, et des dégustations de tisanes nordiques, les participants ont pu faire connaissance avec l’équipe entière.

Petit tour de parole (c) Exeko

Après, une balade bercée par les mots et images de Véronique, Pierre-Paul Savoie et Émilie Monnet, équipe de mise en scène permanente, ont réunit les jeunes dans le Pavillon d’interprétation afin de leur présenter les artistes qui aideront à faire de ce conte un grand spectacle final. C’est ainsi que Mathieu Riendeau et Véronique Lamarre, de la Coop Les Vivaces, ont partagé leur amour du recyclage et du théâtre d’objets. Un à un, les enfants on été invités à animer des objets au centre de la pièce, leur donnant une nouvelle vie, leur imaginant une toute autre fonction. Bien que timides au départ, rapidement chacun trouve une idée et veut la montrer au reste du groupe.

À peine posés au chaud, Benoît Côté et Geronimo Inutiq proposent aux participants de sortir à l’extérieur, armés d’enregistreuses afin de capturer les sons du Jardin des Premières-Nations. Amusés, ils se placent en équipe pour se disperser et diversifier les idées. Le groupe se réunit sur du gravier pour enregistrer tous ensemble des pas.

 

Émilie Monnet et les jeunes participants | Exploration du son (c) Exeko

Un après-midi qui a passé à toute allure. Depuis, les jeunes se sont revus au Centre d’amitié autochtone de Montréal pour commencer l’exploration théâtrale, rythmique et mieux se connaître. Le groupe formé d'une dizaine de jeunes de 6 à 17 ans, Inuit, Innus, Ojibway, Oji-Cree et Métis-Cree, est d’une richesse incroyable. Les échanges sont respectueux et chacun trouve doucement sa place et sa créativité.

 

Atelier au Centre d'amitié autochtone de Montréal (c) Exeko

Trickster@MTL continuera jusqu’à la mi-décembre et les artistes invités reviendront pour bâtir pièce par pièce, morceau recyclé par morceau recyclé et son par son une création à l’image du conte et des jeunes.

Merci à l'équipe du Jardin des Premières-Nations et au Centre d'amitié autochtone de Montréal pour leur accueil. Nous remercions également la Banque TD, la Ville de Montréal et le Ministère de la Culture et des Communications qui ont rendu le projet possible grâce à leur précieux soutien financier.

exeko.org/trickster

Les inscriptions sont encore ouvertes pour les jeunes autochtones vivant à Montréal. Si vous désirez inscrire votre enfant au projet, contactez Mélanie Lumsden, Chargée de projets Trickster, au 514 528-9706 poste 108

"L'éducation sera la prochaine révolution" - Participant idAction @Accueil Bonneau

L'Institut du Nouveau Monde (INM) lançait hier « Nous sommes démocratie, Plaidoyer pour la participation citoyenne », initiative soutenue par 100 acteurs engagés et personnalités publiques du Québec dont François-Xavier Michaux et Nadia Duguay, tous deux cofondateurs et co-directeurs d'Exeko.

Fruit de quatre grandes consultations lancées par l'institut en 2012 avec les professionnels de la participation citoyenne, le grand public, les participants de l’École d’été de l’INM et le conseil d’administration, ce plaidoyer «affirme l'importance d'investir au maximum les lieux où s'exerce le pouvoir. Il rappelle l'urgence de créer aussi souvent que possible des occasions pour que les citoyens puissent s'informer des enjeux collectifs, confronter leurs points de vue, proposer des solutions [...] » explique Miriam Fahmy, conseillère stratégique à l'INM.

Analyse sociale et esprit critique pour le vox-pop à Lac-Simon © Exeko

« L'exercice éclairé du métier de citoyen est rigoureusement impossible sans une certaine connaissance », déclarait Platon dans Protagoras. Mais de quelle connaissance parle-t-on ? Celle de l'école ? Celle du travail ? Celle de la rue ? Celle des Aînés ? Parce qu'il existe une mutltitude de formes d'apprentissage et d'échange, il existe autant de façons d'exercer son rôle de citoyen.

C'est ainsi qu'à travers ses actions, Exeko s'attache à créer des situations égalitaires permettant de valoriser le potentiel individuel, favoriser l'analyse de la société, développer l'esprit critique et encourager les actions citoyennes.

Parce qu'au-delà du simple vote, nous croyons qu'exercer son rôle de citoyen prend plusieurs formes, se manifeste dans différents lieux, nous avons à cœur de soutenir et reconnaître les initiatives développées par les participants à nos programmes comme celles des nombreux bénévoles qui amènent chaque jour idées, regard neuf et vent de nouveauté. Avec toute l'humilité qu'il se doit, nous sommes heureux de voir naître et grandir des initiatives, accompagner et encourager des idées jusqu'à l'action, initier des réflexions collectives et participatives dans la société.

"Je pense donc je suis..." : atelier idAction Mobile lors de l'ATSA © Exeko

La musique, la danse, le langage du corps provoquent la rencontre de jeunes Autochtones participants d'idAction Mobile, notre caravane philosophique et culturelle, et d'artistes émergents issus de Tandem créatif , notre projet de médiation culturelle pour artistes ayant une déficience intellectuelle, lors d'une agora citoyenne au Festival TransAmérique.

Les participants des ateliers idAction @Accueil Bonneau réunis pour répondre à l'enjeu de toute démocratie : «Comment se faire entendre ?» ont organisé avec l'équipe de médiateurs un vox-pop dans les rues de Montréal.

Une réflexion ouverte et critique sur la notion du travail à travers les yeux et le vécu des participants d'idAction Mobile, sur le pouvoir avec les participants idAction @Maison du Père ou un sur la pertinence de l'Histoire pour comprendre les enjeux actuels.

Une théorie du changements pour la ré-ouverture de la radio communautaire par les jeunes de Kanesatake.

Vox-pop lors de l'atelier idAction@Accueil Bonneau © Exeko

Un film tourné par les participants de la Maison du Père, pour montrer les enjeux du quotidien et proposer des solutions concrètes sur l'itinérance.

Cultiver la pensée de jeunes leaders en herbe en entremêlant Trickster et idAction, un partenariat avec le Club des Petits Déjeuners.

La mixité et le lien social fruit d'un partage de l'espace public, la rue, les parcs, les métros, les trottoirs, à travers des actes créatifs de 100 en 1 jour ou des résidences artistiques mobiles telles Métissage Urbain ou l'actuelle Voies du Hasard.

Ateliers d'autodéfense intellectuelle, détection de manipulation du discours, théâtre-forum, jeux de rôles, la pensée critique s'incarne et s'exerce depuis Listiguj jusqu'au Lac-Simon.

 

Instant privilégié de médiation intellectuelle sur idAction Mobile © Gaëtan Nerincx

 

Autant d'exemples inspirants qui mettent en lumière que le premier exercice de participation citoyenne, accessible à tous et pouvant être mis en œuvre, quelque soit le contexte, reste celui du regard : voir et reconnaître l'Autre comme un citoyen à part entière, quelque soit son milieu de vie, sa situation physique, sociale ou économique, son origine culturelle.

Alors qu'attendons nous ? Commençons dès à présent !

 

Retrouvez nos programmes : exeko.org

Parcourez la déclaration Nous sommes démocratie et visitez le site de l'INM pour participer.

 

Des lunettes rouges pour un regard neuf !

"I like the show because i could show off my skills"  - Zachary, jeune participant Trickster @Listiguj, 2013

 

Aujourd'hui, toute l'équipe d'Exeko se mobilie et porte ses lunettes rouges, en soutien à la Semaine des 11-17 ans qui a lieu du 22 au 26 septembre 2014. Organisé par la Fondation Québec Jeunes, cet événement vise à sensibiliser chaque citoyen à la cause des jeunes faisant face à une difficulté et lancer ce message « Voyez les ados autrement ».

 

 

Tout comme Exeko, la Fondation s'attache à aller au-delà d'enjeux sociaux que peuvent rencontrer les jeunes liés à l’intimidation, la persévérance scolaire, la pauvreté, la santé, ou encore, le bien-être. Cette année encore, près de 20 000 participants ont recours aux services des organismes partenaires de la Fondation Québec Jeunes, dont Exeko à travers son programme Trickster.

 

Sans nier ni les réalités, ni les défis du quotidien, et particulièrement en milieu autochtone, nous restons persuadés que c'est en portant un regard juste et valorisant, tourné vers le potentiel riche et vivifiant incarné par cette jeunesse, que l'horizon d'une société plus inclusive pourra se dessiner. Plus qu'un symbole, ces lunettes invitent chacun d'entre nous à une prise de conscience : se détacher de nos préjugés, porter un nouveau regard sur cette jeunesse, viser un horizon prometteur, les accompagner à travers leurs doutes et laisser place à leur créativité, leurs aspirations et leurs projets.

 

Engagement, persévérance et confiance en soi !, Trickster @Lac Simon, 2014

Alors faites comme nous, portez votre paire de lunettes, offrez-en une à vos collègues, vos amis, vos voisins et partagez votre engagement via les réseaux sociaux facebook et twitter de la Fondation !

fondationquebecjeunes.com

exeko.org/trickster

"Vous m'avez appris à être moi-même, je vous en remercie",Davia, jeune participante Trickster @ Lac Simon, 2014

 

Pour en savoir plus sur les propositions d'Exeko autour de la consultation sur l'avenir jeunesse...

En 2013, Exeko a pris part à la consultation sur l’avenir de la jeunesse portée principalement par le Secrétariat à la Jeunesse du Québec.

Nous avons au cours de l’été suivi et pris part à plusieurs des étapes de la consultation, que ce soit au travers le site interactif, dans notre région avec le Forum Jeunesse de l’île de Montréal, au comité jeunesse du Réseau pour la stratégie urbaine pour la communauté autochtone de Montréal, ou encore avec les jeunes Autochtones au 3e Forum Jeunesse des Premières Nations.

Nous avons également profité de l’occasion pour inscrire la réflexion autour d’une nouvelle politique jeunesse à l’agenda d’ateliers de médiation et de participation citoyenne avec les participants de nos projets et programmes, particulièrement idAction et idAction Mobile. Ainsi, nous avons invités des jeunes parmi les plus marginalisés du Québec à exprimer leurs propositions. Jeunes décrocheurs, jeunes incarcérés, jeunes de rue, jeunes Autochtones nous ont ainsi livré leurs préoccupations autant que leurs rêves, projetant leur identité propre, trop souvent brimée par leur marginalité et l’exclusion, dans une vision d’avenir pleine de créativité, d’audace et de sens pour la jeunesse du Québec. 

Retrouvez l'ensemble de nos propositions et de nos recommandations qui positionnent l’inclusion par l’innovation en culture et en éducation au cœur d’un projet de transformation sociale pour la jeunesse.