Blog

L'actualité d'Exeko, de ses programmes et projets, de ses nouvelles collaborations et coups de coeurs, vue par quelques membres de son équipe. 

- 3 articles par semaine -

La rue : un défi pour tous

Par Vincent Gosselin, bénévole sur idAction Mobile

Au moment d’écrire ces lignes, je me rends compte à quel point une prise de note après chaque séance de médiation aurait été utile, car j’ai oublié dans quel état d’esprit je me trouvais en débutant. Quelles étaient mes appréhensions, mes incompréhensions? Je ne m’en rappelle plus. J’ai toutefois des réflexions concernant la réalité des Autochtones dans les rues de Montréal, j’espère qu’elles vous seront utiles! Chaque anecdote contée se termine par une idée censée faire spinner votre mental.

Deux Inuit assis dans le portique d’un établissement fermé calent une bouteille de bière king-size, un Nunavummiut « Y » nouvellement arrivé à Montréal et une Nunavimmiute « X » vivant ici depuis plusieurs années. L’atmosphère est plutôt tendue et Y, en état d’ébriété, insiste avec agressivité pour que nous lui donnions 5 dollars et bouscule fréquemment X. X est accueillante et souriante, nous discutons de tout et rien et nous lui offrons du matériel artistique. Dans notre quotidien, nous avons tendance à ignorer ces personnes, car avant d’établir un contact avec elles, leurs comportements nous semblent antisociaux. Pourtant, on sentait chez Y un fort besoin de sortir de sa carapace, de converser de personne à personne. Mon désir d’apprendre l’inuktitut, un peu d’intérêt pour ses origines et la coordination du travail en équipe avec Daniel et un autre bénévole ont d’abord fait passer cet homme à un mélange de rejet, d’acceptation et d’hésitation. Ultimement, nous avons complètement désamorcé son agressivité. Son regard s’est adouci et il a laissé entendre qu’il aurait préféré être sobre pour entretenir une conversation authentique. Merci les Grands-mamans tricoteuses, je vous accorde une grande partie du crédit. Vos bas de laine en ont réconforté plus d’un!

Un Inuk que nous avons rencontré sait sculpter la pierre à savon, fabriquer des meubles et pratiquer certaines activités traditionnelles de son peuple. Son attitude est amicale, mais l’enfer qu’il vit l’a complètement désillusionné. Il tient à nous rappeler, de temps en temps, qu’il n’est pas naïf : « Tu veux voler notre langue pour nous prendre nos ressources, notre territoire et faire une tonne de fric à notre détriment. » Ouille! Matière à sérieuse réflexion pour chaque parti concerné.

(c) Eric Armet

Un soir de semaine, nous passons à la station de métro Atwater pour socialiser, faire de l’art et philosopher. Toutes les personnes en situation d’itinérance de l’endroit sont éfouèrées en groupes de deux à différents points et on ne sait pas trop s’ils sont amorphes, intoxiqués ou fatigués. Pendant cette nuit, la socialisation est brève et superficielle, on leur offre un café avant de partir. Au même endroit, mais durant une autre semaine, ils viennent nombreux autour de nous, on dessine, on échange et on discute vivement. C’est presque une fête et on se sent particulièrement apprécié. Dans la plupart des cas, s’intéresser à leur langue et à leur culture accélère la prise de contact et on se sent plutôt privilégié.

Pendant cette même journée, une partie de notre médiation s’est déroulée auprès de … policiers! Ils voulaient d’abord nous sermonner sur l’importance de ne pas oublier de déchets par terre, mais Mathieu a habilement détourné la conversation vers la complémentarité des rôles du policier et du médiateur. En fait, la police et le personnel de la STM nous apprécient particulièrement, car en notre présence, les personnes agitées cessent d’intimider les passants et de casser des bouteilles, ils deviennent calmes et on peut leur parler de personne à personne. Vous l’aurez compris, nous ne recourrons à aucune force ni à aucune autorité. J’espère sincèrement que cette complémentarité des rôles se développera et que ce genre d’observation en aidera plusieurs à réaliser que l’usage de la force est faible et de portée limitée.

De toutes ces situations, il ressort clairement que les Inuit de Montréal ont besoin qu’on les reconnaisse comme personnes et en tant que collectivité avec ses valeurs distinctes. À mon avis, cela signifie concrètement que notre société devra leur accorder un espace pour fonctionner exclusivement à leur manière ou presque, dans un cadre qu’ils définiront entre eux. Je crois aussi que cet espace devra être conçu pour court-circuiter les possibles incompatibilités avec notre société.

 

En savoir plus sur idAction Mobile, la Médiation intellectuelle et sur comment devenir bénévole

 

Retour sur… D’un oeil différent!

Par Marie Nowak, assistante de projet

Il y a un mois tout juste, D’un oeil différent se terminait avec l’activité Couleurs et Brioches. Presque 2000 personnes ont assisté aux différentes activités ! La programmation multidisciplinaire a attiré plus de 1500 personnes à l’Écomusée du Fier Monde et plus de 360 personnes ont participé aux Hors les Murs, une nouveauté cette année!

 

Couleurs et Brioches (c) Rouba Hamadi

Retour sur ces deux semaines d’art mixte et inclusif !


D'un oeil différent 2014, c’était tout d’abord 650 sourires qui ont rempli à ras bord les murs de l'Écomusée ! La Gang à Rambrou, les Bonnimenteurs et Les remixés ont animé cette belle soirée tandis que nos présidents d’honneurs Geneviève Morin-Dupont et Jean-Marie Lapointe ouvraient ces deux semaines en remettant notamment les prix Janine Sutto.

 

(c) Eric Armet

Tout au long de l’événement, les visites guidées ont intéressé petits et grands, écoles du quartier ou public venu de plus loin ! Plusieurs artistes ont co-animé les visites avec les médiatrices et même fait la promotion de l’événement sur différents médias.

Marven Clerveau (c) Carl Archambault 

On se souviendra notamment des activités familiales comme le conte présenté par Sans Oublier Le Sourire traduit en langue des signes en partenariat avec La Bibliothèque Père-Ambroise et quelques jours plus tard de La gang à Rambrou qui jouait un festival de contes haut en couleurs. Les deux activités ont totalisé près de 130 spectateurs !

 

Les ateliers scolaires ont été très populaires, organisés par la Gang à Rambrou, l’AMDI et Sans oublier le Sourire, ils ont rassemblé plus de 100 élèves des écoles du quartier.

 

Cadavre exquis réalisé lors de la journée scolaire de l'AMDI (c) Écomusée du Fier Monde 

Pour cette première année de Hors Les Murs, plus de 360 personnes ont participé aux 5 activités proposées par nos 4 partenaires de réalisation ! Les classes ouvertes aux Muses, la pièce AVALe au Théâtre aux Écuries ou encore l’exposition Les Chroniques du C.A.F.É aux Compagnons de Montréal ont connu un bon succès.

  

Exposition photo Les Chroniques du C.A.F.É par les Compagnons de Montéal (c) Paolo Jean & Manon Lefebvre

Pour cette belle édition, merci à tous nos partenaires : l’Écomusée du fier Monde, Le Support - Fondation de la déficience intellectuelle, la Ville de Montréal, l’Office des personnes handicapées du Québec, le Ministère de la Culture et des Communications du Québec.


Merci à nos 31 bénévoles pour leur temps et leur énergie !

Merci à nos merveilleux photographes, bénévoles au comité inclusion, au buffet, à la table de vente d’oeuvres etc.

Merci à tous ceux qui ont soutenu D’un oeil différent par leur présence, leurs mots et leurs sourires, à vous spectateurs avec qui tout a été et sera possible l’an prochain!


Le livre d’or déborde de messages comme :

 

- Je suis toujours partante lorsqu’il s’agit de briser les préjugés et de soutenir la créativité et l’imagination débordante. Vive DOD !!!

- Merci pour cette belle exposition remplie de talents, d’amour et d’optimisme. Bravo à tous les artistes, les organisateurs mais surtout merci de l’amour qui flotte dans cette salle.

-L’expo est extraordinaire ! Ses artistes lumineux et explosifs ont mis du soleil dans ma journée.


Toute l’équipe de D’un oeil différent vous donne rendez-vous en mars prochain !

Exeko et la médiation intellectuelle au 82e Congrès de l'ACFAS

Après avoir été appréhendée, analysée, décortiquée, repensée, challengée voire même critiquée par le G.R.O.S, Groupe de Recherches en Objectivité(s) Sociale(s), la médiation intellectuelle sera dans un mois à l’affiche du 82e Congrès de L’Association Francophone pour le Savoir.

Mais qu’est-ce que la médiation intellectuelle? C’est que cette pratique émergente est l’essence même de la philosophie rythmant le quotidien d’Exeko. En voici un petit topo :

La médiation intellectuelle, une approche consistant à se positionner sur un plan d’égalité, reconnaissant le potentiel pensant et créatif des personnes en situation de marginalité (jeunes décrocheurs, Autochtones en situation d’itinérance, personnes en refuges, ayant une déficience intellectuelle, toxicomanes ou incarcérées) et de travailler ensemble dans un dialogue ouvert et pour la construction commune d’une société plus inclusive.

Et ça change tout.

Intrigué? Intéressé? Curieux? Le colloque « Médiation intellectuelle : savoir, pouvoir et transformations sociales » est l’occasion parfaite pour saisir le sens de cette pratique à la fois philosophique et pédagogique, réflexive et inspirante.

Parmi les panélistes, nous retrouverons :

  • Serge Robert, Professeur Chercheur, Philosophie, UQÀM
  • Nadia Duguay, co-fondatrice & co-directrice, Exeko, membre du G.R.M.C*, Fellow Ashoka
  • Ève Lamoureux, Professeure Chercheure, Histoire de l'Art, UQÀM
  • Maxime Goulet-Langlois, Médiateur Exeko, Université de Montréal, comité philosophique Exeko
  • Anne Cloutier, UQÀM, Laboratoire LANCI*
  • William Ross, Doctorant en philosophie, Université de Montréal, membre du G.R.O.S*
  • William-J. Beauchemin, Médiateur Exeko, étudiant en sociologie, UQÀM, Laboratoire LANCI
  • Daniel Blémur, Médiateur Exeko, Université de Montréal, membre du G.R.O.S & comité philosophique Exeko 

*G.R.M.C : Groupe de Recherche sur la Médiation Intellectuelle

*G.R.O.S : Groupe de Recherche en Objectivité(s) Sociale(s)

*LANCI : Laboratoire d'ANalyse Cognitive en Information

Venez nous rencontrer!

Lundi 12 mai, de 9h00 à 12h00,

Université Concordia, Pavillon HALL (HH) H-607

1455 De Maisonneuve Ouest, Montréal.

Retrouvez la définition complète de la médiation intellectuelle selon Exeko,

Pour participer à ce colloque, inscrivez vous @ACFAS puis sur cette page Eventbrite

 

 

Bravo aux jeunes!

Cette année, Trickster s'est promené dans plus de 8 communautés autochtones, de Nutashkuan à Waswanipi et les équipes sont allées à la rencontre de plus de 10 groupes et de 350 jeunes inspirants!

(c) Exeko

J'aimerais remercier les partenaires terrain et le soutien des partenaires financiers pour leur collaboration et pour l'appui aux projets Trickster durant la dernière année. 

Mais surtout, surtout, j'aimerais dire MERCI à chacun des participants Trickster, merci d'avoir participé au projet, merci de vous êtres dépassés, merci d'avoir affronté vos peurs, et d'être monté sur scène pour la première fois. 

En tant que jeune autochtone et au nom de toute l'équipe, je suis fière de tout ces jeunes et de ce qu'ils ont accompli! Vous êtes extraordinaires. Bravo! Je souhaite que vous gardiez près de vous votre courage, votre force, votre créativité, votre confiance et votre fierté, même lorsque vous aurez à faire face à des obstacles. 

Voici quelques citations de ces jeunes et qui ont marqué les derniers projets...Bonne découverte!

(c) Exeko

 

On a appris à affronter nos peurs - Participante @ Nutashkuan

 

 

(c) Exeko

 

Merci d'être venu dans ma communauté! - Participant @ Kitcisakik

 

(c) Exeko

 

Avoir eu un premier rôle m'a permis à avoir plus confiance en moi - Participant @ La Tuque

(c) Exeko

 

Aujourd'hui, j'ai réalisé un rêve. Danser en groupe devant un public. Je suis une superstar! Participante @ Lac-Simon

 

(c) Exeko

 

Everybody's talent is really beautiful ! Participant @ Waswanipi

 

(c) Exeko

 

I would'nt have even thought of coming to school on a Saturday  Participant @ Waswanipi

 

(c) Exeko

I was scared at first, but I did it. It was so awesome.  Participante @ Waswanipi, sur le spectacle

 

exeko.org/trickster

Découvrez le programme en mots et en images !